LA DEMOCRACIE...selon le quotidien régional

C'est la nième fois le 29 Octobre 08, que le quotidien régional publie le même article sur le Sivom de St-Gaudens, page 25, avec toujours le même laïus et la même photo de son Président.

Notre Collectif apolitique de défense des usagers contribuables se sent donc obligé de repréciser les remarques suivantes : notre objectif et notre mission ne consiste pas a vouloir faire de l'ingérence au sein de ce Sivom, ni a s'acharner contre quiconque, encore moins à remettre en cause la nécessite de l'impôt, certainement pas discréditer les 199 salaries de ce syndicat intercommunal que d'ailleurs nous payons.

Non seulement nous reconnaissons le mérite et le travail de ces 199 salaries et plus particulièrement ceux chargés de la collecte et du traitement des déchets ménagers, mais encore, nous avons été les seuls à défendre publiquement ceux employés au Pihourc, contre les graves risques de santé publique encourus sur ce site. En ce sens, c'est notre Collectif qui fait du social.

La preuve, dès 2002, devant la levée de boucliers contre la facturation foncière hallucinante des ordures ménagères dite TEOM, nous nous étions insurgés contre ses montants exorbitants payables au 15 Octobre, pénalisant à la fois le budget des familles au moment de la rentrée des classes et en même temps, particulièrement en zone rurale, celui de tous les autres foyers à la veille des fêtes de fin d'année. En quelque sorte, 6 ans avant tout le monde, nous dénoncions déjà la perte de pouvoir d'achat induite par de telles dérives fiscales !

En revanche, celui que nous combattons légitimement, c'est uniquement le 200ieme salarié qui n'est autre que le Président du Sivom, pour avoir décrète cette TEOM en profitant des maires et des élus de son parti politique pour les entrainer sur une voie frauduleuse. Elle consiste à détourner le produit de la TEOM pour combler l'énorme dette due exclusivement à une mauvaise gestion.

Pourquoi donc le quotidien régional n'aborde-t-il jamais cette question d'une TEOM contestée, autant injuste que non incitative au tri, désavouée d'ailleurs le 18 Octobre par un Amendement voté l'unanimité au Grenelle de l'Environnement ? II rend désormais« obligatoire la facture incitative au tri », le contraire de la TEOM, confirmant ainsi le bien fondé de nos arguments. Pourquoi l'article du quotidien régional occulte-t-il cet amendement auquel nous avons pourtant largement contribué ?

Encore aurait-il fallu pour cela qu'il ait l'objectivité et l'impartialité de nous interviewer sur ce sujet et sur la gestion hasardeuse du Sivom. Car elle a entrainé selon 2 rapports de la Chambre Régionale des Comptes, sans surveillance de l'Etat,«des résultats cumulés déficitaires depuis l'exercice 1990, dont le montant de la dette est passe de 3 Millions de francs... à 7 Millions de francs» en 1996, soit 700 Millions de centimes, atteignant 8 ans plus tard sans correctif et toujours sans surveillance de l'Etat, la bagatelle de «15 Millions 471 000 €», plus de 10 milliards de centimes, soit 14,28 fois plus !...

Devant un tel bilan désastreux et inquiétant, les usagers contribuables qui alimentent déjà par leurs impôts locaux les subventions du Conseil Général, qui payent ensuite celles que l'Etat octroie à la Presse, et qui ne sont plus égaux devant le service public de collecte des déchets quant a sa facturation, sont en droit de s'interroger sur ce nième article du quotidien régional « distribué » dans les boites aux lettres de nos communes en se référant même cette fois a «un partenariat » ?

Soit l'opération est gratuite et nous considérons qu'il y a complicité entre ce quotidien et le Sivom, notamment en ne dévoilant pas la face cachée de la mauvaise gestion du Syndicat intercommunal qui risque fort de faire grand bruit dans les prochains jours ... au point de faire très vite regretter à ce journal son partenariat...

Soit l'opération a un coût payé encore une fois par les usagers du Sivom et nous considérons que J L Puisségur se fait alors 4 publicités personnelles sur le dos des contribuables : en tant que Président pour se faire réélire au Sivom et au Systom des Pyrénées, en tant que Maire de Pointis-Inard auprès de ses électeurs, en tant que Président départemental des maires vis-à-vis de ceux-ci, en tant que Président des caisses locales de Groupama aux yeux des agriculteurs adhérents.

Voila pourquoi nous demandons un droit de réponse au quotidien régional qui ne fait preuve d'aucune objectivité, ni d'aucune impartialité à notre égard, alors que nous défendons bénévolement aussi tous les lecteurs et tous les salariés contribuables de ce quotidien.

Le Président, Alain P ADOVANI

Collectif Interdépartemental de Défense

de l'Usager Citoyen Contribuable

51, Rue Principale 31800 Pointis- Inard

Tél :05 61 95 11 13 - 06 82 69 10 80

Site : http://defenseusager.jimdo.com/

E.mail: DefenseUsager@aol.com

Blog :http://pouvoir-achat-mensonge.over-blog.com

Blog de Soueich  : http://www.soueich.info/


Écrire commentaire

Commentaires: 0